http://106emebcp.fr/recueilsouvenirs106bcp

Les Vosges

Le 14 Janvier 1917, le Bataillon quitte Cachy pour aller embarquer à 7 Kms à l’Ouest, en gare de Boves, dans la Somme, et débarquer, après deux nuits passées dans les wagons, à Vanémont, dans les Vosges, et ira cantonner à Corcieux, dans les baraquements.

Le 22 Janvier 1917, quittant Corcieux et passant par Saint-Dié, il cantonne à la Pêcherie, près de Saint-Michel-sur-Meurthe.

Le 24 Janvier 1917, il quitte la Pêcherie et monte en lignes, où il occupera, de Senones au Spitzenberg plusieurs Secteurs dit de repos : à l’arrière c’est Hurbache, Le Pairen La Chapelle, près de Moyenmoutiers, La Forain, Denipairen, Hermanpère. En lignes, c’est notamment La Fontenelle (théâtre de violents combats en 1914 et 1915), Laître, Launois, l’Auberge des Cocottes, où les Chasseurs prenaient la garde de nuit et étaient remplacés au petit jour par les territoriaux, à Hermanpaire.

Ce séjour est marqué par un froid particulièrement vif, parfois jusqu’à plus de 30° au-dessous de zéro !

Et défense de faire du feu ! alors qu’il fallait casser à la hache le vin de distribution ! et que de glissades lors des relèves et des corvées de ravitaillement. Nous étions surchargés par un barda réglementaire déjà lourd (200 cartouches Lebel, s’il vous plaît ! ) augmenté des peaux de « biques » et bottes de tranchées ! Que de marmites renversées, parce que gênés par le chapelet de boules de pain gelé porté en bandoulière, on perdait pied !

Et quelle prudence et quelle vigilance il fallait avoir la nuit dans les petits postes (relevés toutes les deux heures, car il aurait été impossible de tenir davantage sous ce froid) ! L’ennemi, en effet connaissait à fond le secteur et envoyait des spécialistes, souvent isolés, parfois accompagnés d’un chien pour enlever et ramener vivante une sentinelle isolée.

Pendant ce séjour, en secteurs de repos, nous avons eu plusieurs tués (et notamment EPIN et BOUROUIN à La Fontenelle), et quelques blessés.

Le 15 Mai 1917, le Bataillon au repos, à Raon-aux-Bois, prend part à une manœuvre divisionnaire près de Hadol (Camp d’Arches).

Le 22 Mai 1917, il se rend à Remiremont où a lieu une remise de décorations.

Le 25 Mai 1917, Concert théâtral fort bien réussi à Raon-aux-bois.

Le 29 Mai 1917, le 106ème B.C.P. passe sous le commandement du Commandant DERICHEMONT.

Le 30 Mai 1917, il quitte Raon-aux-Bois pour se rendre à SANCHAY à l’Ouest d’Epinal, près de Réservoir de Bouzey, en passant par Hadol, Dounoux et la forêt du Ban d’Uxegney.

Le 1er Juin 1917, départ de Sanchey pour aller dans la Marne. Le Bataillon embarque en gare de Darnieulles pour débarquer à Montmirail et cantonner à Vendières.

Le 10 Juin 1917, les 106ème, 120ème et 121ème B.C.P. , constituent le 12ème groupe de Chasseurs, sous les ordres du Lieutenant-colonel CABOTTE, ancien commandant du 25ème B.C.P.

Le 11 Juin 1917, nous quittons Vendières en camions-autos pour nous rendre à Acy-Basse dans l’Aisne, passant par Château-Thierry, Oulchy-le-Château, Hartennes, Rozières, Sept-monts, Au Sud-Est de Soissons.

Le 13 Juin 1917, nous quittons Acy-Basse pour aller cantonner à Chassemy, où nous sommes installés dans des carrières.

 
< Précédent   Suivant >